Fourrière pour animaux et véhicules

Ses missions

La fourrière intercommunale a pour vocation d’accueillir et de traiter les véhicules ainsi que les animaux trouvés sur la voie publique, pour le compte des quatre communes de l’agglomération nouméenne.

Fourrière

Fourrière

 

Informations pratiques

Son adresse :
16 rue Raymonde JORE à DUCOS industriel

Comment y aller ?
Téléchargez le Plan d’accès à la fourrière intercommunale

Comment la joindre ?
Par téléphone au : 23 86 66
Par télécopie au : 23 86 67

Quand y aller ?
De 8h00 à 16h00 en continu du lundi au vendredi

Son équipe

Gestionnaires adjoints de la fourrière18 agents assurent le service public :

  • un gestionnaire, garde-champêtre
  • un gestionnaire adjoint, garde-champêtre
  • une assistante gestionnaire
  • une secrétaire
  • 12 gardes champêtres agents de voie publique
  • 2 agents de fourrière

L’histoire de la fourrière intercommunale

En 1977, la Ville de Nouméa crée par nécessité une fourrière municipale au PK6, fourrière des véhicules puis des animaux.

En 1992, la fourrière municipale doit déménager vers Ducos TINDU pour faire face aux besoins grandissants de la commune. Les installations sont plus modernes et offrent une meilleure capacité d’accueil (100 véhicules et une centaine d’animaux).

En 1995, la ville de Nouméa passe des conventions de mise à disposition des installations avec d’autres communes : la ville du Mont-Dore, puis Dumbéa et enfin le SIVM La Foa.

Prémices d’une intercommunalité, ce fonctionnement perdure jusqu’à l’aube de l’année 2005, où les communes engagent une réflexion plus globale pour faire face à une démographie galopante et un accroissement des nuisances. Plutôt que de construire une fourrière dans chaque commune, les élus décident de mutualiser leurs moyens et de créer une seule structure, intercommunale.

Le site de TINDU étant par ailleurs convoité pour d’autres projets, la décision est prise de construire cette nouvelle fourrière intercommunale sur un autre site.

Mission est confiée au Syndicat Intercommunal du Grand Nouméa de construire puis de gérer ce nouvel équipement public.

Après 4 ans d’études et de concertation, les travaux débutent le 18 mai 2009. La société retenue pour construire la fourrière intercommunale est CR2H. La construction est entièrement financée par les 4 communes de l’agglomération, et aura couté 350 millions de francs CFP.

Le 1er septembre 2010, la Ville de Nouméa transfère sa compétence ainsi que les moyens matériels et le personnel en place.

Le 13 septembre 2010 le chantier est réceptionné, le service public intercommunal commence à fonctionner.

 

La fourrière en quelques chiffres :

  • Une capacité d’accueil de :
    • 180 véhicules
    • 180 animaux (chiens et chats)
  • 1 100 m² de bâtiments
  • 16 mois de travaux
  • Un coût de construction de 350 MF CFP